brouilleur de téléphone portable pas cher

Veröffentlicht von: jammershop
Veröffentlicht am: 31.08.2017 13:58
Rubrik: Handel & Wirtschaft


(Presseportal openBroadcast) - http://www.jammer-shop.com/fr/brouilleur-telephone.html

Les jammers possèdent un large éventail d'applications, largement utilisées dans les forces armées de la prison, ont un large éventail d'applications

Je suis favorable à la mise en place de brouilleur de téléphone portable pas cher dans les prisons. Le nouveau garde des Sceaux, François Bayrou, comme d'autres ministres de la Justice avant lui à l'instar de Christiane Taubira en 2015, a réagi mardi sur BFMTV et RMC au phénomène des portables en prison. Photos de surveillants publiées sur les réseaux sociaux, détenus en train de se filmer en cellule dans une piscine ou en fumant du cannabis... La problématique est récurrente depuis plusieurs années, malgré les tentatives des autorités pour enrayer cette pratique.

Depuis 2002, la loi autorise l'installation de brouilleurs d'ondes dans les établissements pénitentiaires. Actuellement, 804 appareils sont disposés dans les prisons françaises, selon nos informations. Problème: la technologie est souvent dépassée par rapport à l'évolution de celle des téléphones portables. Pour se mettre au niveau et acquérir une nouvelle génération de brouilleurs, trois millions d'euros ont été prévus par le ministère de la Justice. Mais à une condition.

http://www.jammer-shop.com/fr/brouilleur-wifi.html

L'objectif est de s’assurer que les techniques en place ne deviennent pas rapidement caduques, et donc inutiles, dans un contexte d’évolution technologique permanente (nouvelles fréquences 5G, par exemple), explique-t-on du côté de l'administration pénitentiaire, tout en indiquant que la futureBrouilleur prestation choisie devra assurer le réglage, la maintenance mais surtout le suivi des évolutions technologiques.

Le nombre de téléphones saisis dans les prisons ne cesse d'augmenter:


Pour éviter les fraudes, les détecteurs de téléphones portables devraient être plus largement utilisés dans les centres d’examen a annoncé Vincent Peillon, le ministre de l’Education nationale. Ils avaient été expérimentés l’an dernier dans cinq académies qui avaient utilisé ces appareils -vendus entre 200 et 500 euros pièce sur internet- dans plusieurs dizaines de centres d’examen. Ils permettent notamment de repérer l’usage d’un mobile pendant le déroulement d’une épreuve. Chaque recteur devra s’équiper mais ces détecteurs ne seront pas dans tous les centres d’examen. Aucune indication ne sera Brouilleur WiFi évidemment donnée sur l’emplacement de ces dispositifs.

«Il va surtout s’agir d’un outil de dissuasion même si c’est mieux que rien», observe Philippe Tournier, secrétaire général du Snpden-Una, principal syndicat de proviseurs qui critique cet objet, lequel n’est «pas un chef d’œuvre de discrétion avec toutes ses antennes». Certains proviseurs ont ainsi eu l’impression l’an dernier de «jouer à Star-Treck»! La plupart sont restés dubitatifs. Si ce système peut être utile lorsque le surveillant suit un lycéen se rendant aux toilettes, il est revanche difficile à manier pendant l’examen puisque le fameux détecteur ne permet pas de savoir quel candidat au bac a allumé son portable. «Nous n’allons pas interrompre toute une épreuve sous prétexte qu’un portable est allumé», observe le proviseur. Et l’élève peut, lors d’une visite aux toilettes, se contenter d’utiliser une antisèche papier préparée à l’avance…

Pressekontakt:

familyhouseli88@gmail.com

Bitte beachten Sie, dass für den Inhalt der hier veröffentlichten Meldung nicht openBroadcast verantwortlich ist, sondern der Verfasser der jeweiligen Meldung selbst. AGB | Haftungsausschluss.